Paraty

La charmante ville de Paraty respire l’histoire. Ceux qui marchent sur les pierres irrégulières de ses rues, témoins d’une autre époque, sont rapidement charmés et envoûtés par la vue des façades blanches avec portes et fenêtres colorées – jaunes, rouges, vertes… turquoises. Cet harmonieux ensemble de maisons coloniales dans le Centre Historique de Paraty a été classé Patrimoine Historique de l’IPHAN (Institut National du Patrimoine Artistique et Historique), et est candidat au classement comme Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO.

Entouré par la Mata Atlântica (Forêt Atlantique) et la Baía de Ilha Grande (Baie de l’île Grande), l’ensemble architectural est peut-être le plus grand trésor de la ville, mais ce n’est pas le seul. Les chutes d’eau et les plages invitent au repos. Toutefois, une évidence s’impose très vite. Les balades en bateau s’imposent, en toute tranquillité, dans les embarcations typiques en bois (et ensuite acheter des miniatures de ces embarcations, qui figurent parmi les plus délicats souvenirs des ateliers d’artisanat de la ville).

La ville de Paraty est désormais réputée pour être l’écrin magique de plusieurs événements et festivals très reconnus, qui font déjà partie de la vie de la ville. L’un des plus attendus est la Festa Literária Internacional de Paraty (Fête Littéraire Internationale de Paraty qui se tient au début du mois de juillet). Parmi les participants se trouvent plusieurs écrivains célèbres du Brésil et du monde, et parfois des lauréats du Prix Nobel. Mieux vaut suivre de près le calendrier de Paraty, qui reçoit aussi : le Paraty em Foco (Festival International de Photographie) en septembre, le Bourbon (Festival International de Jazz) en mai, le Mimo (www.mimo.art.br) en octobre, la Festa do Divino (Fête religieuse typique) entre mai et juin, et bien sûr le Carnaval de Paraty.

Paraty est fréquentée et habitée par des locaux et des étrangers, donc plusieurs langues sont entendues dans les restaurants gourmets et au hasard des tables et sur les trottoirs – d’ailleurs l’endroit parfait pour déguster la cachaça locale. Hors des dates festives, les jours sont calmes à Paraty, comme si la ville vivait toujours dans l’époque du Cycle d’Or. Il est possible de croiser une charrette par-ci, un chariot de cocadas (friandises à la noix de coco) par-là – et même, parfois, un canoë quand la marée haute envahie le centre de la ville, reflétant les grandes bâtisses d’origine portugaise dans le miroir de l’eau de mer. Bucolique, romantique, nostalgique, poétique : l’atmosphère de Paraty est unique.